histoire d'Orange
__________________________________________
une action d'Âne Ônyme
__________________________________________

:: action 1 ::

- couper les oranges en deux
- presser les oranges
- donner le jus aux gens

:: action 2 ::

- les gens écrivent librement des mots, des textes
- soit aux murs directement, soit sur les papiers et les mettre aux murs
- quelque temps après, les effacer

:: action 3 ::

- ils recommencent à écrire les textes, aux murs
- et presser les oranges, donner le jus et les effacer ...

pour faire 1 verre de jus d'oranges, il faut 2 oranges mettre les peaux par terre et les laisser

__________________________________________

1) 100-200 oranges par jour (machine a presser)
2) 50 papiers /jour pour écrire
3) crayons, feutre, pinceaux ... etc.
4) un ordinateur pour enregistrer (facultatif)
budget : 50 euros pour 150 personnes

__________________________________________

:: pourquoi "oranges" ::
Quand on a cherché le meilleur produit pour nettoyer les tags du métro à Paris, il paraît qu'on a essayé beacoup de produits.
Ce qui a été gardé, finalement, est le jus d'orange. Le jus d'orange est en effet le plus efficace des produits pour effacer les mots et les images sur les wagons.

:: l'interdépendance des phénomènes ::
Tous nos environnements sont ceux qui ont été perçus comme autant d'effets inter-dépendants.
Il n'est pas possible que la perception ou la sensation soient apparues seules, qu'elles existent indépendamment. Elles sont conditionnées selon les causes et les effets. Les choses apparaissent une à une mais sont dépendantes les unes des autres.

Si nous cherchons à définir "l'oeuvre" par les causes et les effets, ce serait difficile de connaître avec précision ce qu'est l'originalité, l'inventivité et la personnalité.
"L'oeuvre" est née de l'influence de la langue, du texte, de l'image ou du son des autres. Elle est constituée par cet langue et ce texte ect., il est difficile de tracer la frontière entre Idée (intérieur) et Expression (extérieur) dans le Droit d'auteur. Souvent, abstraire l'expression devient l'idée. Et l'idée ne bénéficie pas de la protection du droit d'auteur.

Saisir l'essence de l'esprit et la transmettre, tel est le médium appelé l'art. Ce qui est hérité est la notion ou l'esprit incorporels, il n'est pas l'objet matériel lui-même.
L'orange n'est pas une oeuvre nouvelle, mais, nous ne pouvons pas dire qu'il n'y ait aucun rapport avec les resultats des travaux des participants qui ont goûté, senti et vu les oranges et "ces oranges". Car le jus d'orange tangible doit influencer en attitude et en pensée.

J'annonce par cette action que j'ai participé aux créations des visiteurs-artistes, ici, qui ont goûté, senti et vu les oranges. Je contribue aux travaux en distribuant et en pressant les oranges la répétition.

Je ne sais pas si ce" travail" est une "oeuvre". Ni "l'oeuvre" appelé "l'art", ni "l'auteur" ne peuvent s'échapper de ce principe de l'interdépendance des phénomènes, l'art nat toujours de contexte(s) domestique(s). Ainsi se traduit mon "expression".